Portrait d'un gymnaste - Chaque semaine, retrouvez le portrait d'un gymnaste de haut niveau.

Portrait n°5 : Mélanie De Jesus Dos Santos

Mélanie De Jesus Dos Santos est une gymnaste française, née le 5 mars 2000 en Martinique. Elle s'intéresse très tôt à la gymnastique et démarre à l'âge de 5 ans au club de la Gauloise de la Trinité. En 2012, à l'âge de 12 ans, elle intègre le pôle France de Saint-Etienne et avoue avoir eu besoin de six mois pour gérer le mal du pays. Mélanie devient membre de l'équipe de France en 2013. Alors qu'elle peut prétendre à une sélection pour les Jeux Olympiques de 2016 à Rio, elle se blesse grièvement au genou (rupture des ligaments croisés) après une réception en saut de cheval à l'été 2015. A son retour sur la scène internationale en 2016 lors d'un match amical France-Roumanie, elle prend la 1ère place à la fois par équipe et par individuelle. En 2017, elle termine 3e à l'American Cup et 3e au championnat d'Europe en Roumanie. Elle devient la première française depuis Marine Debauve en 2005 à remporter une médaille européenne au concours général. En 2018, elle devient championne d'Europe au sol et vice-championne par équipes. En 2019, elle est championne d'Europe au concours général et au sol, et vice-championne à la poutre. Femmes et hommes confondues, elle est la française la plus titrée aux championnats d'Europe de gymnastique artistique. A l'échelle nationale, elle a cumulé sept titres de championne de France entre 2017 et 2019. 

Mélanie De Jesus Dos Santos, meilleure française actuelle, était en lice pour être sélectionnée aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020... Nous attendons avec impatience le report de ces derniers en 2021 ! 

Petit aperçu de son passage au sol à Stuttgart en 2019 (Championnat du Monde). 

Caroline R.

Portrait n°4 : Kohei Uchimura (Japon)

Kohei Uchimura est un gymnaste japonais né le 3 janvier 1989. Issu d'une famille de sportifs, il commence la gymnastique à l'âge de 3 ans au club de sport de ses parents, également gymnastes. A 15 ans, il est transféré à Tokyo pour y être entraîné par Naoya Tsukahara. Selon son entraîneur actuel (Koji Gushiken), Kohei excelle au sol et au saut en raison de sa vitesse de rotation et de son sens de positionnement. Aujourd'hui, il s'entraine à la NSSU. Médaillé d'argent aux Jeux Olympiques de Pékin (2008), il a remporté ensuite 6 médailles d'or consécutives lors du concours général entre 2009 et 2015. Il gagne aussi deux titres olympiques en 2012 (Londres) et 2016 (Rio). Il a également trois titres de champions du monde par agrès (sol, barres parallèles et barre fixe). 

Aujourd'hui, c'est le deuxième homme le plus médaillé de l'histoire de la gymnastique, derrière Vitaly Scherbo (Biélorusse), avec 19 médailles mondiales. 

Petit aperçu de son passage au saut au championnat du monde de Glasgow en 2015.

Caroline R.


Portrait n°3 : Simone Biles

Simone Biles est une gymnaste américaine, qui est née le 14 mars 1997 dans l'Ohio. Sa mère étant incapable de l'élever en raison d'une addiction à la drogue, Simone a été adoptée et élevée par ses grands parents. Elle commence la gymnastique à l'âge de 6 ans et intègre l'équipe nationale américaine en 2011. Elle est quadruple championne olympique en 2016 à Rio (en individuelle, par équipe, au saut de cheval et au sol) et quintuple championne du monde (2013, 2014, 2015, 2018 et 2019). Depuis 2013, elle n'a plus perdu un seul concours général : elle est devenue la gymnaste la plus récompensée de tous les temps avec 19 titres mondiaux. Après les JO de 2016, elle décide de prendre une année sabbatique. Elle reviendra sur la scène internationale à Doha en 2018 (championnat du monde) où elle remportera 6 médailles dont 4 en or. Simone Biles compte bien gagner encore des médailles aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2021. 

Aperçu du passage au sol de Simone Biles aux JO de Rio en 2016.


Portrait n°2 : Antoine Borello

Antoine Borello, né en octobre 1994, est un gymnaste de l'équipe de France, qui a débuté sa carrière dans le club voisin de Noisy-le-Grand (93). Il s'entraîne actuellement au pôle France d'Antibes (06) pendant près de 25h par semaine et a intégré l'équipe de France en 2011. Plutôt gymnaste généraliste, c'est à dire qui performe sur tous les agrès, il a quand même selon lui un agrès fort, la barre fixe, et un agrès faible, les anneaux. Il a participé aux Internationaux de France deux fois et notamment en 2019, où il a réussi à se qualifier en finale de barre fixe. Il a également participé aux championnats du monde en 2018 au Qatar et aux championnats d'Europe en 2019 en Pologne.

Aperçu d'un passage d'Antoine Borello à la barre fixe, à Stuttgart en 2019 (Coupe du Monde).

Caroline R.


Portrait n°1 : Oréane Lechenault

Oréane Lechenault, née le 31 août 2000 est une gymnaste française qui a mis récemment un terme à sa carrière (le 2 avril 2020). Elle a participé à de nombreuses compétitions notamment internationales : championnats de France, championnats d'Europe et aussi les Jeux Olympiques de Rio en 2016 où elle sera la plus jeune, la plus petite et la plus légère de la délégation française.

Elle a démarré sa carrière dans le club voisin de l'Ancienne de Paris (75) à l'âge de 7 ans. En 2009, elle intègre le sport étude de Créteil (94) où elle s’entraînera près de 18h par semaine. En 2011, elle entre dans le pôle espoir de Toulon (83) où elle est entraînée par Céline et Eric Boucharin. L'année suivante, elle sera membre du collectif France Espoir. Elle restera au pôle de Toulon jusqu'à son départ pour Rio en 2016. Lorsque le pôle fermera ses portes, elle intégrera l'INSEP jusqu'à la fin de sa carrière.

Un petit aperçu de son passage aux barres au test Event.

Caroline R.

Nous avons eu la chance d'avoir une petite dédicace d'Oréane !